Julien Green

« Dionysos »
Poème en prose de Julien Green
3 gravures et une suite de Robert Clévier. (1994)

 

Julien GREEN, romancier très sollicité par des graveurs et des peintres, a plusieurs fois travaillé à quatre mains avec VLAMINCK pour « Mont Cinère » ; MARQUET, mais les aquarelles et le texte achevés s’avèrent d’un coût de fabrication trop élevé, et le livre ne sera finalement pas édité ; DALI, de même ; MARCHAND pour « Le Visionnaire » ; ALEXEIEV, pour « Adrienne Mesurat ».

C’est en 1993 que Julien GREEN redécouvre le manuscrit d’un poème en prose intitulé « Dionysos où la chasse aventureuse » * , souhaite le publier accompagné de gravures originales et pressent deux peintres ; mais Ernst FUCHS tarde à se mettre au travail, et l’auteur, récusant les esquisses proposées par Hans ERNI, choisit finalement celles de Robert CLEVIER.

Après un an de travail et d’échanges, les eaux-fortes et le texte typographié au plomb sortent des presses, et donnent lieu à plusieurs expositions publiques et salons internationaux, à Paris et Düsseldorf en particulier.

Après avoir loué le peintre d’avoir « rendu le coté panique » du poème, Julien GREEN se dit « heureux d’associer son nom à celui du peintre »; et, à propos des gravures : « Dans la sensualité (de ces gravures), il y a de la religion. Elles sont indissociables. Dieu est aussi homme et ne peut condamner ce qu’il a créé ». (Julien Green, Journal. 1995)

Extrait de « Dionysos ou la chasse aventureuse »

« (.) Et le dieu s’éloigna. Il n’y avait pas de bacchantes auprès de lui, mais de beaux jeunes soldats tachés par le sang et le vin. Le sourire triste avouait l’insatisfaction de leurs débauches. Ils marchaient dans les lueurs de la lune et leur peau avait cette couleur pâle dans les ténèbres, et ils s’éloignèrent. Elle entendit les chants qui partaient avec eux :

Je me remémore les acrobates de Suburre
Et les agiles bateleurs du Pirée, les mimes lascifs de la cour de Ravenne,
Les danseurs de Vénus et de Carthage ;
A mon oeil attentif rien n’échappe, car il sait qu’il a vu.
(.) Paroles : clef du trésor, tournée dans la serrure.»


Edition originale. ISBN : 2-909948-02-1. 1994
JUSTIFICATION : 230 exemplaires dont – 15 têtes sur Richard de Bas avec 3 eaux-fortes, une suite de 7 eaux-fortes et une aquarelle originale : I à XV numérotés et signés par l’auteur et l’artiste. – 50 ex. sur Vélin d’Arches 250 gr, avec trois eaux-fortes et une suite de 7 eaux-fortes : XVI à LXV, numérotés et signés par l’auteur et l’artiste. – 165 exemplaires sur Vélin de Lana 250 gr, avec trois gravures : 66 à 230.
Format in quarto raisin à la française. 70 pages. Emboitage Duval rouge cardinal, lettres or, cartonné. Eaux-fortes estampées par l’atelier Leblanc, rue saint Jacques, Paris 05.


* Pour l’analyse de ce texte, et de quelques aspects de la collaboration entre l’auteur et l’artiste, voir le n° 4 de « LITTERATURES CONTEMPORAINES », année 1997, numéro entièrement consacré à l’oeuvre de Julien Green, où le professeur. Jean Touzot (Sorbonne) développe un long chapitre intitulé « Dionysos ou le flamboiement de la poésie ».


> Livre d’artiste – Jean Guitton
> Livre d’artiste – Eugène Guillevic
> Livre d’artiste – Claude-Henry du Bord
> Livre d’artiste – Werner Lambersy

 








Julien Green « Dionysos où la chasse aventureuse ».

1994
"Dionysos" Poème en prose de Julien Green 3 gravures et une suite de Robert C...

Julien Green « Dionysos où la chasse aventureuse ».

1994
"Dionysos" Poème en prose de Julien Green 3 gravures et une suite de Robert C...

Julien Green « Dionysos où la chasse aventureuse ».

1994
"Dionysos" Poème en prose de Julien Green 3 gravures et une suite de Robert C...